La plateforme infinite RPG fermera à partir de novembre 2019. En savoir +
{{{$data->nom}}}

Ailleurs

Kirsten Murey, "A la vie, à la mort"

7ec5438f10e43c6ab287694714b3601d.png

"Kirsten ! Kirsteeen ! Où est tu Kirsten ? Réponds moi ! Kirsteeen !"

Sa voix était lointaine. J'avais mal à la tête. Que m’arrivais-t-il ? Pourquoi sa voix venait de si loin. Pourtant, il me semblait que Clayo se trouvait à quelques mètres. A présent, j'entendais ses pas se rapprochais à vive allure.

"Kirsten, dit-elle entre deux sanglots. Non, Kirsten ! C'est pas possible, ne me laisse pas ! Kirsten..., non... Je... Je suis désolée, tout est de ma faute ! Kirsteeen !"

J'entendis ses pleurs et sentis ses mains sur mon visage. Ses nombreuses larmes tombaient sur moi. Mais que m'arrivait-il ? Je ne sentais plus aucune douleur, ma respiration n'était pas rapide, alors, pourquoi ne pouvais-je rien faire ? Je voulais la serrer dans mes bras, lui dire que tout va bien, que je vais bien mais je ne pouvais pas. Et je ne savais pas pourquoi, ni comment j'étais arrivée ici, dans cette position. Je voyais noir, je ne pouvais même pas ouvrir les yeux.

"Kirsteeen..."

J'entendis ses dernières paroles, sentis son poids sur moi puis ma vision changea. J'ouvris les yeux et la vit, là.

"Clayo ! Clayo je suis là ! Je vais bien !"

Mais elle ne m'entendais pas. Quand soudain je compris pourquoi. Je le sus quand je vis qu'elle était sur quelqu'un. Sauf que ce quelqu’un, c'était moi. J'étais morte. Elle ne m'entendrait plus jamais. Je vis que je reculais mais je ne pouvais plus bouger. Sa voix raisonnait, s'éloignant de moi de plus en plus.

"Pourquoi moi, Kirsten ? Ne me laisse pas, je t'en supplie ! C'est de ma faute, ne me laisse pas ! Kirsteeen..."

Je n'entendais plus ce qu'elle disait, si elle parlait encore.

"A la vie, à la mort, Clayo. Je t'aurais aimée de tout mon cœur. Je suis désolée je ne voulais pas te laisser mais ce n'est pas de ta faute, c'est de la mienne, murmurais-je avant de m'éloigner jusqu'à ne plus rien voir.

Quand je l'ai connue, je ne savais pas que cela se finirait ainsi.


Préface


"Hey ! Kirsten ! Comment tu vas, aujourd'hui ?

-Super et toi ? Dis, c'est toujours OK ? Tu sors bien en même temps que moi, histoire qu'on se balade un peu avant d'aller chez toi ?

-Yes et c'est toujours OK. Bon, bons cours, ça sonne. A ce soir !

-Ciao !

Quelques heures passaient avant la fin des cours. Je me postai au portail, pour attendre ma meilleure amie. Ce soir, à la sortie, il y avait foule. C'était plutôt rare un vendredi, une heure avant la sortie des cours.

"Clayo, ici ! Lançais-je en agitant la main pour qu'elle m'aperçoive.

-Aller viens, on y va. Trop de monde ici, dit-elle en plaisantant.

Nous nous mîmes en route pour le bois d'à côté. Mais avant, il fallait passer par de petites routes sombres et sinueuses.

"J'aime pas passer ici, déclara mon amie.

-Moi non plus mais c'est pour la bonne cause, Clayo.

-Peut-être mais il faudrait qu'ils f..."

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que quelqu'un lui assena un coup de matraque dans le bras. Avec le peu d'années de boxe que j'avais fait, je tentais de l'aider. Son complice me donna un coup dans le genoux et je m'effondrai. Je vis les deux hommes s'approcher de Clayo et la tirer par les bras. Elle se débattait de toutes ses forces mais ils étaient plus puissants et la soulevaient sans difficulté. J'essayai de me relever pour lui subvenir. Me voyant debout, nos deux agresseurs la lâchèrent dans un fracas. Il s'approchèrent de moi tandis que j'esquivai leurs menaces en passant sous leurs bras. Sortie de là, je me précipitai vers Clayo pour l'aider à se relever.

"Clayo, viens vite, faut partir de là ! Vite !

Puis, je sentis un des hommes me donner un coup dans le flanc et il m'attrapa par les deux bras, m'empêchant de bouger. Je me débattais de toutes mes forces mes mais seules mes jambes pouvaient bouger, et elle battaient l'air. J'avais extrêmement mal au côté et je donna toute mon énergie à balancer mes deux jambes ensemble. Pris par une douleur, il me lâcha. Je tombai violemment par terre, me releva et attrapa Clayo, tenue par l'autre type. Le second me poussa par terre puis ils s'allient et retinrent ma meilleure amie. Ils la soulevèrent sans soucis et commencèrent à partir rapidement en direction de la forêt. Je ne pouvais pas les laisser faire. Si jamais ils accédaient à cette forêt, je ne retrouverai plus jamais Clayo. Et je ne sais même pas ce que je deviendrai.

"Clayo !"

Dans un élan de courage, je me levai, courus vers elle et me jetai dessus.

"Kirsten !"

Je me retournai mais trop tard. La matraque s’abattait déjà sur ma tête. Quand ils me virent m'effondrer, ils se retournèrent et prirent Clayo. Je ne pouvais plus bouger. Je me sentis traînée sur le sol, sûrement par le deuxième agresseur. Le temps passait, les minutes s'écoulaient et je commençai à perdre tout espoir de quoi que se soit. Mes yeux ne se fermaient pas, pour le moment. Je ne ressentais plus rien, mes sentiments me quittèrent.

"Kirsten ! Kirsteeen ! Où est tu Kirsten ? Réponds moi ! Kirsteeen !"

Sa voix était lointaine. J'avais mal à la tête. Que m’arrivais-t-il ? Pourquoi sa voix venait de si loin. Pourtant, il me semblait que Clayo se trouvait à quelques mètres. A présent, j'entendais ses pas se rapprochais à vive allure.


[...]


[Maintenant, la pauvre Kirsten ne se souvient pas de sa mort, ne sait même pas qu'elle a perdu la vie. Pourtant, elle dit souvent qu'elle est triste mais elle ne sait pas pourquoi. Elle ne sait plus. Ce n'est peut-être pas si mal de ne plus savoir qu'on est mort proche de sa meilleure amie. Actuellement, Clayo n'avait pas été accueillie à Ailleurs. Elle se souvient donc de ce jour. Mais nous ne faisons pas de miracle à Ailleurs]






0